Lucy on the run

Lucy court 70 km pour TT4C

Aussi incroyable que cela puisse paraître, cela fait déjà presque deux ans que je n’ai pas siroter de jus de canne à sucre fraichement pressés à même le sac plastique et que j’ai quitté la capitale du Cambodge, Phnom Penh. Ici, sur les Iles Britanniques les choses sont « same, same, but different » (pareil, pareil, mais différent) comme ils disent en Asie du Sud-Est, mais au fond de moi, je ne suis plus la même.

Le Cambodge m’a sans aucun doute laissé un souvenir impérissable. Les statues des traditionnels danseurs Cambodgien, assises sur mon étagère dans le centre de Manchester, me rappellent les cours du soir dans le petit village de Kandieng ; des jeunes filles s’occupant d’orner mes cheveux de pétales de jasmin et des garçons jetants leurs tongs dans un débordement de joie. Pour la plus grande partie, j’en garde des souvenirs heureux ; mais sont aussi incrusté dans ma mémoire les histoires de génocide, de mauvaises récoltes, d’un système d’éducation inadéquate et d’exclusion des femmes, dénoncé par les lèvres de ceux qui en ont souffert.

 

Le Cambodge m’a donné un souvenir impérissable, un sens de la valeur et une façon différente de voir le monde. Pour ça, pour la générosité et la gentillesse que m’ont montré les cambodgiens, j’espère leur avoir laissé, sans équivoque, quelque chose en retour.

Comment je compte m’y prendre ? He bien, à travers une idée folle de ma merveilleuse collègue et amie Rachel, dont j’ai le plaisir d’être inspiré depuis le début de mon travail à la « Waste Management Company », Biifa, en 2016.

Quelques mois de ça, Rachel me proposais de participer à la course « Affric Kintail », dans les Hautes Terres d’Ecosse, et bientôt d’y participer en aide à Tuk Tuk for Children. « 70 km, mais on a 24 heures pour le faire », me dit-elle, « on sera envoutée par la beauté du paysage », rajoutât elle, « un corps parfait pour l’été » qu’elle me promettait. En neufs mois, je suis passée du stade de ne pas être capable de courir 800m sans m’effondrer, au stade d’être à la recherche de nouvelles routes toujours plus ardues !

Notre entrainement nous a emmené dans le spectaculaire Parc National du Pembrokeshire, Pays de Galles ; le long de l’historique Sandstone Trail, Cheshire, England ; et jusqu’au tortueuse hauteurs de Blencathra, Lake District, Angleterre. Prochain sur la liste : Leeds City Half Marathon !

Au vu de cet entrainement, courir les 70km (et ai-je mentionné les 1,8 km en aval ?!) reste un challenge qui va nous pousser au bout du bout de nos capacités. Enfin, sachant que tout ceci est pour quelque chose de plus grand qu’une simple montée d’adrénaline, et que l’on aide à améliorer les vies de personnes au Cambodge qui le méritent, je suis sur que l’on va réussir à rassembler nos dernières forces pour franchir la ligne d’arrivée.

J’espère que vous aller me suivre en montrant votre support pour l’incroyable travail que réalise Adrian, Mayu et le reste de l’équipe au Cambodge en donnant ce que vous pouvez à Tuk Tuk for Children Charity. Ils ont fait d’énormes avancées depuis que je suis partie du Cambodge, et j’espère qu’avec votre soutient l’influence du Tuktuk se fera ressentir encore plus.

Adrian Paschkow

Adrian Paschkow

Love everything tuk tuk related and my life in Cambodia. Not an author but don't mind spinning a yarn for the benefit of this project.
Adrian Paschkow

Les derniers articles par Adrian Paschkow (tout voir)

/ Non classifié(e)

Share the Post

About the Author

Love everything tuk tuk related and my life in Cambodia. Not an author but don’t mind spinning a yarn for the benefit of this project.

Comments

Aucun commentaire pour le moment.

Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *